Pouvoirs, revue française d'études constitutionnelle et politiques

Index des auteurs

Tous les numéros de Pouvoirs
Cliquez dans la liste pour accéder à un numéro.
Archives intégralement gratuites au-delà de 3 ans

La newsletter

version_mobile_du_site
Version mobile
groupe_facebook
Groupe Facebook
flux_rss
Flux RSS
alter_éco
Numéros papiers
lienSeuil
lienCairn
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Louis HÉRIN

Les groupes minoritaires : un nouveau concept entre droit et politique

Pouvoirs n°146 - Le renouveau du Parlement - septembre 2013 - p.57-69

Groupe d’opposition ou groupe minoritaire ? Cette option a été introduite par le Sénat lors de la dernière révision constitutionnelle qui a été adoptée grâce à l’apport des futurs groupes minoritaires... Forts de cette consécration constitutionnelle, les groupes minoritaires contribuent à conforter le pluralisme parlementaire, surtout au Sénat où le groupe majoritaire ne dispose pas de la majorité absolue des sièges, avec le risque, aux yeux de certains, de compliquer le processus de délibération et de remettre en cause la primauté du fait majoritaire. Même s’ils appartiennent de fait à la majorité ou à l’opposition, ils sont en capacité d’affirmer leur spécificité ou leur autonomie face à la bipolarisation de la vie parlementaire. Peut-on imaginer un Parlement représentatif sans un ou plusieurs groupes minoritaires ?

English

Telecharger_gratuitement

Telecharger_gratuitement

Référence électonique : Jean-Louis HÉRIN, "Les groupes minoritaires : un nouveau concept entre droit et politique", Pouvoirs, revue française d’études constitutionnelles et politiques, n°146, 146 - Le renouveau du Parlement, p.57-69. Consulté le 2017-11-19 08:30:00 . URL : http://www.revue-pouvoirs.fr/Les-groupes-minoritaires-un.html

auteurVoir tous les articles de HÉRIN Jean-Louis